Résidence d’écrivain.e : appel à candidature

Résidence de 15 mois (avril 2021-juin 2022) en partenariat avec la MéL (Maison des écrivains et de la littérature).

LES CANDIDATURES SONT OUVERTES JUSQU’AU 27 JANVIER 2020.

Présentation de la résidence

Le projet de recherche « Paroles de ville » (Parvis), porté par Irène Langlet, professeure en littérature contemporaine à l’UPEM, a pour objectif d’étudier les représentations de la ville future en vue d’identifier les facettes des imaginaires futuristes urbains, notamment en matière de changement climatique. Il réunit des chercheurs et des chercheuses de différentes disciplines (littérature, géographie, musique, informatique…) mais aussi d’autres acteurs (architectes, ONG…). Il a pour originalité de combiner recherche fondamentale, recherche appliquée et recherche-création.

La résidence d’écrivain.e que nous proposons repose sur une démarche de recherche-création : elle part du postulat que la création littéraire est non seulement un moyen de diffuser les connaissances auprès du public, mais aussi un moyen de produire des connaissances par d’autres processus que la recherche académique.

La résidence sera d’une durée de 15 mois (avril 2021-juin 2022). Pendant cette période, 30% du temps d’activité de l’écrivain.e seront consacrés aux actions menées dans le cadre du projet de recherche et 70% seront consacrés à l’écriture d’une (ou plusieurs) œuvre(s) destinée(s) à être publiée(s) en format papier et/ou numérique. La résidence sera précédée d’une phase d’immersion (de mai 2020 à mars 2021) pendant laquelle l’écrivain.e sera invité.e à participer de manière active (lecture, tables rondes…) aux différents événements du projet Parvis (environ un par mois). Les premiers séminaires auquel l’écrivain.e sera invité.e à participer auront lieu le 20 mai et le 17 juin 2020.

 L’écrivain.e participera à l’ensemble des événements scientifiques (séminaires, colloques…) au sein desquels seront systématiquement aménagés des temps d’échange (type tables rondes) et des interventions de l’écrivain.e (lecture publique, performance…) qui permettront d’amorcer les dynamiques d’interactions entre la création et la recherche. L’écrivain.e pourra aussi ponctuellement animer des ateliers d’écriture en lien avec la thématique du projet, afin de renforcer les liens entre activités pédagogiques et recherche dans nos formations. L’écrivain.e sera invité à tenir un blog dans le carnet de recherche du projet afin de rendre compte de son expérience d’immersion dans les activités universitaires et de la manière donc celle-ci agit sur les processus de création, ce qui permettra de partager au fur et à mesure la réflexion qui préside à l’élaboration de l’œuvre de fiction et les fruits de cette expérimentation de recherche-création. L’écrivain.e pourra collaborer avec les musicien.nes de l’UPEM également impliqué.es dans l’axe de recherche-création du projet. Dans le cadre du partenariat avec la MéL, l’écrivain.e en résidence aura également la possibilité d’inviter d’autres écrivain.es à participer à des événements de recherche afin de faire dialoguer différentes démarches littéraires.

La création littéraire attendue en fin de résidence pourra prendre différentes formes selon les réponses apportées à l’appel à projet. Un cahier des charges minimal sera défini, mais l’écrivain.e aura la marge de liberté nécessaire pour s’approprier le sujet et apporter ses propres réponses créatives : la création pourra être ancrée dans le genre de la science-fiction, explorer des formes littéraires expérimentales ou proposer d’autres approches. Cette création se nourrira des différents corpus d’étude du projet, des hypothèses de recherche formulées par l’équipe et des réflexions amorcées dans les différents événements scientifiques du projet. Les données de la recherche seront donc mises à la disposition de l’écrivain.e. Il disposera d’un espace de travail sur le campus de la Cité Descartes tout au long de la résidence (bureau, ordinateur) et pourra accéder librement aux différents espaces de l’université pour écrire (bibliothèque Georges Perec, salle de co-working du bâtiment Ada Lovelace). En revanche, nous ne mettons pas de lieu de vie à disposition. Le tapuscrit définitif devra être remis au plus tard dans les deux mois suivant la fin de la résidence.

La MéL sera la structure de reversement de la rémunération de l’écrivain.e, qui percevra mensuellement, pendant la durée de la résidence, la somme suivante en droits d’auteur : 2.255 € brut,  soit 1.867,59 € net.

La participation aux événements de recherche pendant la période d’immersion sera rémunérée 220€ net par événement, via le programme de la MéL « Le temps des écrivains à l’Université », de même que la participation des écrivain.es invité.es.

Candidature : mode d’emploi

Les candidatures se feront en deux temps.

1°/ Un premier dossier doit être envoyé par e-mail avant le 27 janvier 2020 aux adresses suivantes : virginie.tahar@u-pem.fr ; irene.langlet@u-pem.fr

Il comprendra :

  • Un CV (contenant notamment votre bibliographie)
  • Une lettre expliquant vos motivations (2 pages maximum)
  • Une sélection d’extraits de vos œuvres littéraires (5 pages maximum)

2°/ Les candidat.es retenu.es seront invité.es à participer à une journée d’étude à l’Université le mercredi 12 février, afin de mieux comprendre les perspectives du projet. Suite à cette journée, les candidat.es devront envoyer un texte inspiré de cette première immersion (5 à 10 pages), accompagné d’une présentation de leur projet d’écriture (3 pages maximum) avant le 15 avril 2020. La participation à la journée d’étude et la création associée seront rémunérées pour tou.te.s les candidat.es dans le cadre du programme « Le temps des écrivains à l’Université » de la MéL (220€ net).

Les résultats seront annoncés début mai 2020 au plus tard.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Virginie Tahar, enseignante-chercheuse en littérature contemporaine et responsable de l’axe recherche-création du projet : virginie.tahar@u-pem.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search