Groupe « Slum City »

En s’appuyant sur les hypothèses de M. Davis, deux architectes de l’EAVT (P. Joffroy et J. Ippoliti) s’intéresseront spécifiquement à la place du bidonville dans l’imaginaire visuel des futurs urbains. Ils élaboreront une description en images de quartiers informels dans lesquels ils travaillent et confronteront la saisie du réel aux œuvres de science-fiction romanesques, dessinées et/ou filmées. Cette petite fabrique d’images nourrira l’étude des imaginaires attachés à l’urbanisme informel. Il ne s’agira pas de représentation « savante », mais de documenter le dialogue avec des personnes non-urbanistes : habitants, citoyens, migrants , acteurs des politiques urbaines. Le travail de description en images interrogera aussi bien les objets relevés que les techniques de représentation (dessins, photos, relevés, mise en page et textes) en regard de nouvelles références puisées dans la bande dessinée, les banques d’images, les cartographies sensibles ou les hypertextes. Une représentation visuelle « élargie » des bidonvilles sera recherchée, intégrant leurs formes construites en évolution constante, la saisie des usages, le relevé des pratiques d’autoconstruction et d’autogestion, le fonctionnement collectif, et au-delà, le contexte politique comme élément du récit architectural. Ce contexte politique sera compris au sens des pouvoirs étatiques mais aussi des réactions qu’ils engagent de la part des habitants, dans une documentation où la France pourrait être comparée à certains pays du Sud (Maroc ou Kenya en particulier).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search