25 mars 2022 | Balade sensible (dans la ville trop chaude)

Balade sensible (dans la ville trop chaude)

Action MODELE, CLI-FI, CREA. Responsable: Catherine Dominguès. Action de terrain ouverte au public, sur inscription et dans la limite des places disponibles.

Inscription (obligatoire) : maxence.babin@u-pem.fr

Lieu

“La Centrif’”, bat. Ada Lovelace, campus Descartes, 2 Rue Alfred Nobel, 77420 Champs-sur-Marne. De 10h à 17h30.

Descriptif

Le corpus de fiction climatique de PARVIS décrit un monde futur où des zones sont rendues inhabitables à cause de la chaleur et de la sécheresse. Ce séminaire s’intéresse à la perception de la chaleur –et par contraste de la fraîcheur– et à l’objectivation de cette perception. Il vise à alimenter le travail en cours du projet sur les dialogues supposés entre les imaginaires du futur urbain développés dans les romans, et l’expérience quotidienne des habitants des villes du XXIe siècle. La journée est construite sur une expérimentation qui vise à recueillir des informations individuelles sensibles et perceptives, à en rendre compte à l’aide d’une carte collective et collaborative, et et à comparer les informations recueillies et cartographiées avec des données objectivées, mesurées ou issues de modèles.

Le recueil des informations se fera au cours d’une promenade sur le campus de l’université Gustave-Eiffel, et s’attachera aux perceptions de fraîcheur et de chaleur ainsi qu’aux éléments (bâti, végétation,  éclairage urbain, faune, etc.) qui les connotent. Un accent particulier sera mis sur l’ambiance sonore des zones traversées et à sa potentialité spéculative. Le processus collaboratif de construction de la carte permettra aux participants de discuter leurs perceptions, de les hiérarchiser, les sélectionner, les représenter. Les données prédites à l’aide de modèles ou mesurées seront utilisées comme une objectivation possible des données sensibles et perceptives recueillies pendant la promenade. Elles seront aussi discutées à partir des hypothèses qui président à la construction des modèles et des contraintes liées aux changements d’échelle.

Concernant l’observation de l’ambiance sonore, les participants se concentreront sur l’écoute des sons qui les entourent. L’accent sera porté sur le paysage sonore actuel des zones traversées et leur état futur dans un scenario de changement climatique. Après la promenade, les réflexions et commentaires des participants seront sollicités et enregistrés afin d’établir un dialogue entre le paysage sonore actuel, l’expérience pendant la balade et les spéculations sonores décrites par les participants.

Dans une étape ultérieure, une balade sonore spéculative sera conçue par les organisateurs à partir des observations des participants, du paysage sonore enregistré sur le parcours, des données prédites par les modèles climatiques et la cartographie des données sensibles produite. Elle sera donnée à entendre dans un séminaire suivant de PARVIS. L’objectif sera de construire des connaissances nouvelles sur le discours fictionnel et sonore, par la comparaison entre l’objectivation des données sensibles et le subjectif de la perception.

L’expérimentation cartographique sera organisée par le séminaire de cartographie sensible de l’EHESS (http://psig.huma-num.fr/cartes-sensibles/) : Catherine Dominguès (PARVIS et LaSTIG/IGN), Laurence Jolivet (LaSTIG/IGN), Eric Mermet (CAMS/EHESS) et Sevil Seten (lab. AAU, Nantes) et partagée avec les étudiants du séminaire. La réalisation de la balade sonore spéculative sera prise en charge par Eleni-Ira Panourgia (PARVIS) et Guillaume Dupetit (PARVIS), Jakob Mäsel (Filmuniversität Babelsberg, Allemagne), étudiant.e.s de Master en Musique (Univ. Eiffel).

La balade sensible a été documentée par les étudiant.e.s du master Littératures, Savoirs et Culture numérique.

======

Programme

Matin – Balade perceptive et sensible

9h45 : Accueil 

10h : début de la journée avec des explications sur la balade (en particulier sur les filtres de perception: chaleur/fraîcheur ou sur les filtres alternatifs pour tenir compte de la météo) et la restitution

10h20 : départs de la Centrif’

11h30 : retours à la Centrif’

11h45/13h : restitution cartographique collaborative 

13h/14h30 : poème d’Adèle Gascuel et repas

Après-midi –  Des interventions et des propositions pour objectiver les données

14h30 : présentation du programme de l’après-midi

Interventions prévues :

  • Th. Laconde (CALLENDAR) : mesurer et anticiper la chaleur : données, métriques et limites
  • F. Forte (OULIPO) : comparaisons possibles entre protocoles littéraires et protocoles cartographiques
  • Commentaires des organisateurs sur la carte collaborative obtenue, commentaires des participants sur la balade et sur la restitution cartographique

17h30 : fin de la journée

 

Crédit image : © Map tiles by Stamen Design, under CC BY 3.0. Data by OpenStreetMap, under CC BY SA.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 22/02/2022

    […] 25 mars 2022 | Balade sensible (dans la ville trop chaude) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search